Mise en production en 2018 et initialement pour une durée de sept ans, Resolute Mining a annoncé, lundi, que la mine sera exploitable jusqu’en 2027 avec une production de 900 000 onces d’or. Une bonne nouvelle pour l’économie sénégalaise tant les répercussions sur les communautés locales sont nombreuses.

Selon l’étude de l’Agence Nationale de Statistique et de la Démographie (ANSD) publié en 2018, le nombre d’unités (acteurs) opérant dans l’activité d’extraction du minerai d’or est de 6 272, tandis que celui des opérateurs de la filière de l’or alluvionnaire est de 1 216. Quant aux activités de broyage/concassage, elles cumulent 1 337 unités de production. Le secteur emploie au total 32 474 personnes, soit 27 444 dans l’activité d’extraction du minerai d’or, 3 814 évoluant dans le broyage/concassage et 1 216 dans l’alluvionnaire.

(c) SkilledIn Magazine

Pour ce qui est de l’impact sur les recettes publiques, le rapport souligne que la production sur la période référence de l’étude a créé une valeur ajoutée de 73,9 milliards de francs CFA.

S’agissant de la richesse générée, l’activité d’orpaillage a créé une valeur ajoutée de 73,9 milliards de francs CFA et celle du broyage/concassage 3,7 milliards de francs CFA, soit une valeur ajoutée globale de 77,6 milliards de francs CFA — peut-on lire dans le document.

Lire aussi  Sénégal : Employée comme femme de ménage pour financer ses études, elle décroche son bac avec mention.

Selon nos confrères de l’Agence Ecofin :

Mako s’est révélée être une mine d’or exceptionnelle […]. Nous sommes ravis d’augmenter la production totale de la mine et d’en prolonger la durée de vie, ce qui augmentera les avantages économiques qu’elle apporte aux communautés locales et à la population sénégalaise en général — a commenté John Welborn, PDG de Resolute.

Il ajoute que le potentiel du projet pourrait encore augmenter grâce à de futurs programmes d’exploration dans la région.