C’est ce lundi 24 août qu’on apprenait la mort de l’ancien Président congolais Pascal Lissouba, âgé de 88 ans. Il tire sa révérence à Perpignan, en France où il vivait depuis quelques années.

Homme politique et Chef d’État entre 1992 et 1997, le professeur Pascal Lissouba s’était retiré de la vie politique congolaise. Atteint par la maladie d’Alzheimer, l’homme à l’initiative de l’Union Panafricaine pour la Démocratie Sociale (1990) commence son ascension politique en tant que Premier Ministre du gouvernement Alphonse Massambat Débat en 1963.

Attiré par l’appétence du pouvoir, il mène en 1992 une campagne présidentielle à l’issue de laquelle, il est déclaré vainqueur. Cependant, son règne n’est que de courte durée car son pouvoir est renversé par l’actuel dirigeant congolais, Omar Dénis Sassou Nguesso.

Selon les informations de RFI:

[…] en 1997, Lissouba perd le pouvoir après 5 mois et demi de combats acharnés dans Brazzaville contre le chef rebelle Denis Sassou-Nguesso. Le professeur est persuadé que les armes de Sassou transitent par le Gabon, qu’Omar l’a trahi. Avec la bénédiction de Jacques Chirac. Bongo et Chirac, deux traîtres à ses yeux — ainsi nous l’indique RFI.

Pour rappel, Pascal Lissouba est née le 15 novembre 1931 au Congo. l’annonce de sa mort a été faite par son fils Jérémy Lissouba sur son compte Facebook.

Avec un cœur lourd et meurtri, je vous annonce le décès, ce lundi 24 août 2020, de mon père le Professeur Pascal LISSOUBA, ancien Président de la République du Congo, à son domicile en France — a t-il énoncé.