Hamid Mamdouh, le candidat à la succession de Roberto Azevedo à la direction générale de l’Organisation Mondiale du Commerce ( OMC ), ne figure pas dans la liste des cinq personnes encore en lice, sur huit, annoncée vendredi à Genève. Le candidat égyptien a été écarté de la compétition.

En effet, c’est ce vendredi que les 164 membres de l’organisation ont annoncé la liste des cinq dernières personnes toujours en lice pour diriger l’ Organisation mondiale du commerce ( OMC ).

Fort d’une expérience de plus de 35 ans dans le système commercial multilatéral, Hamid Mamdouh avait à cœur de pouvoir être le candidat du consensus entre pays développés et en développement.

Hamid Mamdouh ne se retrouve pas seul dans la liste puisque les 164 membres ont écarté trois candidats, outre ce dernier, le Mexicain Jesus Seade Kuri, ancien directeur général adjoint de l’OMC et l’ex-chef de la diplomatie moldave Tudor Ulianovschi.

 
Notons que les candidatures africaines encore dans la course sont celles de la ministre kenyane Amina Mohamed, et de la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala.  Elles se retrouvent notamment aux côtés de l’ancien secrétaire britannique au commerce international Liam Fox, de la ministre du commerce en Corée du Sud Yoo Myung-hee, et du ministre saoudien Mohammed Al-Tuwaijri.

Deux autres étapes de sélection sont attendues avant la désignation du 7 novembre 2020, ou sera désigné le nouveau directeur général de l’OMC qui succédera à Roberto Azevedo. L’ancien DG a quitté l’OMC fin août, un an avant la fin de son second mandat.