La Banque Mondiale pour les Infrastructures a porté son choix sur le Sénégalais Makhtar Diop actuellement vice-président de cette institution. Il doit succéder au Français Philippe Le Houerou à la tête de l’International Finance Corporation (IFC), a-t-on appris de nos confrères de Jeune Afrique.

Après avoir été choisi par le comité de sélection et chargé d’évaluation des candidats présidé par l’Indonésienne Mari Pangestu, le nouveau patron devra vite retrousser ses manches pour se mettre au travail. Il doit rapidement présenter sa feuille de route. Avec le contexte de la crise sanitaire actuelle, plusieurs pays ont du mal à s’en sortir.

Lire aussi  Afrique: Le Covid 19 annonce la « faim » du monde

Le Sénégalais représente pour beaucoup un espoir. Il va devoir apporter une nouvelle vision à l’institution et relever de nouveaux défis qui se présent à lui.

Stévy-Michel M.