Après un an de négociations, les représentants des autorités et les responsables de plusieurs mouvements rebelles ont signé un accord historique ce lundi censé tourner la page de 17 ans de guerre civile.

Maintes tentatives de conciliation avaient échoué au Nigeria en 2006 et au Qatar en 2010. Mais cette fois-ci, les deux camps marquent la fin d’un long conflit. Aboutir à cet accord de paix, semblait être la préoccupation majeure du nouveau gouvernement de Khartoum, après la chute d’Omar El-Béchir en 2019. Traduction de documentsUne guerre débutée depuis 2003 et qui a fait au moins 300 000 morts. Ce litige a aussi touché près d’un million de civils. Le texte fait mention du démantèlement des groupes armés, et l’intégration des combattants au sein de l’armée régulière.