L a conscience collective associe la réussite d’un projet d’entreprise et sa capacité à lever des fonds, à la pertinence de son business plan. S’il est bien vrai que le business plan constitue un élément majeur d’analyse de la fiabilité d’un projet, il n’en demeure pas moins qu’il ne traduit pas la réalité de vie de ce dernier car il a été soumis à un make-up. Nous ne sommes pas en train de remettre en cause la nécessité de la rédaction d’un business plan. Nous vous disons juste qu’il est insuffisant. Son insuffisance se situe dans l’écart existant entre la réalité du marché et la théorie implémentée par votre business plan. Il s’agit ici de son caractère opérationnel.

Au-delà du business plan, il y a la survie de l’entreprise. Elle est assujettie à la capacité du porteur de projet à faire preuve de résilience face au contre courant du marché. Il est bien vrai que dans votre business plan, il est fait état des aspects financier, marketing, commercial, communication, ressources humaines et même juridique et que ce travail est sensé vous conduire inexorablement vers la réussite. Mais notre question est de savoir « et si ça ne marche pas, comment feras-tu ? ».

Notre conseil ce jour vise à vous mettre à l’abri. Et cela passe par une bonne gouvernance de l’entreprise ou du projet. Se poser la question d’un éventuel échec n’est pas néfaste bien au contraire cela réveillera en vous la nécessité de toujours mettre en place des voies de contournement. On appelle cela de la prévision ou l’anticipation. Un entrepreneur éclairé est celui qui anticipe et qui a toujours une longue d’avance raison pour laquelle nous parlons de bonne gouvernance.

En l’espèce, la bonne gouvernance est la capacité qu’a l’entrepreneur à mettre en place une organisation, des moyens (mêmes minimes) et des procédures visant à sécuriser l’entreprise et accroître sa pérennité. Précisément, il est question d’établir une méthode pilotage de votre entreprise conduite par des indicateurs de performance sur les aspects financier et commercial. Si en revanche, vous n’en avez pas les compétences, il faudrait soit vous entourer des personnes compétentes soit vous former car il y va de la survie de votre entreprise.

Il est important de le garder à l’esprit. En tant que manager, vous êtes garant de la pérennité et du développement de l’entreprise. Vous en serez jugé en conséquence par vos collaborateurs et vos partenaires.

Dès à présent, il vous faut regarder au-delà du business plan non seulement pour faire face aux impondérables mais aussi pour rester en phase avec le marché.

SkilledIn Magazine