Selon le Bureau de Coordination des Affaires Humanitaire (BCAH), la pandémie liée au nouveau Coronavirus a de nombreuses conséquences fâcheuses au Tchad, notamment sur l’éducation, les grosses écuries comme Coton-Tchad, la compagnie sucrière et les sociétés de télécommunications.

Traduction de documents

Après avoir mené une expertise, sur l’aspect éducatif, il en ressort que les restrictions ont donné lieu à la fermeture précipitée de plus de 16 000 structures d’enseignement fondamental, technique et universitaire.

Ceci a, en effet, causé une stigmatisation de plus de 400 000 étudiants et 50 000 enseignants sont au chômage. L’expertise rappelle qu’au niveau de l’enseignement fondamental et de l’enseignement supérieur, le déficit de gains pour les enseignants vacataires est à hauteur de 3,3 milliards de FCFA.

Lire aussi  Economie: De la dépréciation du franc congolais

Sur l’aspect économique, les dégâts mensuels causés par la fermeture des hôtels, restaurants, bars, cafés et cabarets, sont évaluées à 42,6 milliards FCFA. Même constat dans le secteur du transport urbain et interurbain qui subit un déficit de 15 milliards de FCFA sans compter le transport aérien qui enregistre également des pertes colossales.