Née d’un père ingénieur et d’une mère nutritionniste, Anto Cocagne est une chef d’origine gabonaise. Après son baccalauréat, elle se rend en France où elle intègre le Lycée Culinaire les Diguières de Grenoble, puis elle poursuit à l’Ecole Supérieure de Cuisine Française Grégoire Ferrandi à Paris.

Détentrice d’un BTS en Arts culinaires (Lesdiguières), d’une Licence en Management des Unités de Restauration à L’IUT (Pierre Mendès France Grenoble), elle est également détentrice d’un Bachelor en Restauration option traiteur organisateur de Réception à Ferrandi.

Pour parfaire son art culinaire, elle se rend aux États-Unis, précisément à la Culinary arts School à l’Université de Johnson Wales. En dépit de sa formation culinaire occidentale, Chef Anto n’oublie pas ses racines africaines. Cette trentenaire explore au milieu de cette pluralité de goûts, la diversité de la gastronomie africaine en valorisant les mets du terroir. Du Gabon en passant par le Sénégal, le Mali, le Cameroun, entre autres, chef Anto se définit d’abord comme ambassadrice de la cuisine panafricaine. Son objectif est de déconstruire les stéréotypes d’une gastronomie subsaharienne prétendument grasse et épicé.

Auteure des nombreux ouvrages culinaires dont Goût de l’Afrique, Recettes et Rencontres, Anto Cocagne propose la (re)découverte d’une Afrique aux multiples facettes en termes de goûts, les saveurs africaines étant variées et particulièrement intéressantes.

Par ailleurs co-promotrice du concept We Eat Africa, elle entend inscrire à travers le monde le nom du continent dans les registres culinaires internationaux. Pour se faire, elle organise des rencontres, des échanges avec les passionnés de la diversité culinaire. Devenue en 2017 présentatrice sur Canal Plus Afrique de l’émission Rendez-vous avec Chef Anto, elle fait découvrir les menus de chaque pays de la région à chaque rendez vous. Son art portes déjà les fruits. Après le prix de la révélation féminine africaine de l’année au Gala Africa Cop22, dans la catégorie gastronomie en 2016, reçois en 2018, le prix Eugénie Brazier de la créativité lors de la finale du concours la Cuillère d’Or.