Cela semblait être une évidence, Giannis Antetokounmpo a été élu MVP de la saison régulière rentrant ainsi un peu plus dans la légende de la NBA. Le basketteur grec d’origine nigériane a été sacré NBA Most Valuable Player ( MVP ) de la saison pour la deuxième année consécutive.

Âgé de 25 ans, il n’est que le douzième joueur de l’histoire à conserver sa couronne. Également honoré pour sa défense, il n’est que le troisième joueur à devenir, la même saison, meilleur joueur et meilleur défenseur de la ligue. Avant lui, un autre Nigérian Hakeem Olajuwon en 1994 et his airness en personne Michael Jordan, en 1988.

À l’instar de son élimination des playoffsGiannis Antetokounmpo aura visiblement de quoi se remonter les manèges. Avec ses performances dantesques en saison régulière, le Greek Freak a été nommé MVP de la saison régulière pour la seconde année consécutive. Cette année, il devance au classement des aciberg de la NBA comme LeBron James et James Harden.

Il a notamment été placé en première place par 85 des 101 votants (962 pts), devançant LeBron James (Lakers), déjà sacré en 2009, 2010, 2012 et 2013 et qui a recueilli les 16 scrutins restants (753 pts). James Harden (Houston), lui aussi honoré en 2018, est 3e (367 pts) du vote des journalistes, qui ont placé le prodige slovène Luka Doncic, 21 ans, à la 4e place.

L’an passé, Giannis était devenu le deuxième joueur européen après l’Allemand Dirk Nowitzki (Dallas), en 2007, à recevoir le prestigieux trophée Maurice Podoloff. Parmi les douze joueurs ayant réussi un « back-to-back » , il est le deuxième non-Américain à le faire après le Canadien Steve Nash en 2005 et 2006.

Autant dire que le basketteur nigérian d’origine affole les pronostics depuis son essor constatée il y a quelques années déjà.