À seulement 29 ans, Fadji Zaouna Maïna intègre la prestigieuse National Aeronautics and Space Administration ( NASA ) Américaine en tant que spécialiste en hydrologie, tout fraîchement après avoir décroché son doctorat en 2016 et devient ainsi la première scientifique nigérienne à intégrer ce milieu.

Originaire de Zinder, dans le sud du Niger, Fadji Zaouna y a fait son parcours scolaire. Suite à l’obtention de son baccalauréat, elle décroche des bourses afin de poursuivre ses études à l’étranger notamment au Maroc, France, Italie. Une fois sa thèse en poche, elle rejoint Berkeley aux États-Unis, puis intègre, donc, la NASA le 27 août dernier. Avec un brillant parcours qui suscite les administrations, Fadji Zaouna porte l’étiquette de modèle pour les jeunes générations et entend inspirer les jeunes filles afin de mettre fin au mythe selon lequel les carrières scientifiques ne sont réservées qu’à la gente masculine.

Enthousiaste et fière de son accomplissement, cette dernière entend utiliser son nouveau travail pour contribuer au développement de son pays et du contient africain. À seulement 29 ans, la scientifique nigérienne mesure le poids d’un tel exploit. « J’ai repoussé les limites, j’ai rendu cela possible et j’ai rendu tout un pays fier[…] Les chances pour une fille comme moi, née et élevée à Zinder, de devenir scientifique dans une institution comme la NASA sont presque nulles.[…] Quand une fille n’a pas une représentation, elle peut difficilement se projeter dans ce métier parce qu’il n’y a pas des gens qui nous ressemblent. On a vraiment besoin d’avoir une représentation de femme. » soutient Fadji Zaouna avec beaucoup d’abnégation.

Ainsi, elle garde l’espoir que son parcours serra une source de motivation suffisante pour la jeune génération. Le magazine Forbes a déjà été conquis par cette dernière, et qui l’a donc classée parmi les 30 jeunes de moins de 30 ans à suivre dans le domaine de la science.