La Côte d’Ivoire est l’une des destinations privilégiées en Afrique francophone. Fort de son relief, le pays offre une diversité de paysages entre stations balnéaires et reliefs montagneux, en passant par les plaines du Nord. À cela s’ajoute la diversité culturelle qui peint naturellement ce tableau idyllique de ce pays de l’Afrique de l’Ouest qui compte un peu plus de 25 millions d’habitants.

Si tous ces aspects jouent un rôle prépondérant dans la promotion de la destination Côte d’Ivoire, d’autres raisons telles que le showbiz et le lifestyle semblent faire écho en Afrique francophone. Des séries cultes telles que Ma Famille d’Akissi Delta aux humoristes de renom comme Michel Gohou, en passant par les artistes-musiciens en l’instar du regretté Stéphane Doukouré Amidou, surnommé Douk Saga, la Côte d’Ivoire est la capitale de l’ambiance.

Par ailleurs, le très populaire style musical ivoirien Coupé Décalé et le Nouchi, argot des rues d’Abidjan vulgarisé par l’artiste Nash sont autant d’atouts pour faire naître en vous l’envie de visiter le pays.

On ne s’ennuie pas en Côte d’Ivoire! déclare un ivoirien sur la toile.

(c) SkilledIn Magazine

Le moins que l’on puisse affirmer sur ce pays où les gens chokobi et se disent les gbès est que le showbiz rime avec affirmation de la personnalité. Le showbizz ivoirien a logiquement su occuper les plateformes virtuelles, télévisuelles et scéniques pour maintenir en ébullition ce qui se fait le mieux en Afrique francophone en matière de divertissement. De la télévision à la radiodiffusion, de Facebook à YouTube, la sphère People est tributaire de la présence quasi-permanente des personnalités du showbizz sur les réseaux sociaux.

En Côte d’Ivoire, les débats et les jeux d’influence se font par des clashs interposés, les relations d’amour finissent le plus souvent par un goumin suivi des kpakpatos et des révélations sur la toile. En matière d’art, le Palais de la Culture est l’un des plus grands espaces d’expression des acteurs du showbizz ivoirien sur le plan national. La Côte d’Ivoire est devenue en quelques années une attraction pour les grandes productions humoristiques en Afrique: Le Parlement du Rire, Abidjan Capital du Rire et Bonjour, entre autres.

Lire aussi  Musique: Fally Ipupa signe chez ULive Africa avec une tournée africaine à l’horizon

Le monde de la culture et du showbizz ivoirien continue de connaître un essor considérable. Selon nos confrères de news.abidjan.net, le Bureau Ivoirien des Droits d’Auteurs (BURIDA) déploie des moyens relativement colossaux pour protéger les œuvres artistiques ivoiriens.

2012 à 2018, ce sont 7 113 770 720 Francs CFA de droits d’auteurs qui ont été récoltés et 5 626 983 036 Francs CFA effectivement répartis, contre 4 203 712 190 Francs CFA récoltés sur la période 2000-2011 dont 113 000 000 effectivement répartis, soit un manque à gagner de 4 000 000 000 Franc CFA — a déclaré Maurice Kouakou Bandaman, Ministre de la Culture d’alors.