Le Ghana, pays d’Afrique de l’Ouest, possède sa propre monnaie, le Cedi ghanéen, depuis plus de 50 ans déjà. Selon l’enquête Bloomberg, le Cedi est la monnaie la plus performante du monde par rapport au Dollar en 2020. Pour l’agence américaine, la monnaie ghanéenne s’est renforcée de 3,9 %, ce qui constitue la plus forte hausse parmi plus de 140 monnaies suivies.

Cette évaluation du Cedi face au Dollar américain survient suite à un repli de 13 %, enregistré en 2019.
Une évolution en 2007, 1 nouveau Cedi valant 10 000 anciens Cedis, puis en 2014, le Cedi a connu un déclin, non pas assignable à la récente politique de la réserve fédérale américaine, mais tout simplement aux multiples carences du Ghana. En effet, dans la période de 2011 à 2013, le Ghana a connu un déficit budgétaire allant de 5,5 % à 10,2 % de son Produit Intérireur Brut (PIB). Ceci, accompagné d’une accumulation des dépenses, soit 25 % à 31 % de la richesse nationale. Le Cédi a connu maints déboires ces dernières années, mais depuis début 2020, elle brille à l’échelle mondiale.

(c) SkilledIn Magazine

Cette volte-face est connexe à la baisse de la demande de devises étrangères des importateurs ghanéens, à la suite de l’épidémie de Coronavirus qui a affecté les voyages et le commerce. Un point de vue partagé par Nana Yaa Faakye, Directeur de la Trésorerie à la Banque du Ghana.
Ce scénario hallucinant est à mettre également en relation avec l’émission imminente de 3 milliards de Dollar d’Euro-obligations qui, selon les investisseurs, devraientt renflouer les caisses de l’Etat.

Afin de mieux situer le contexte d’évolution, il convient de noter qu’en début d’année 2019, le Cedi a subi une dépréciation par rapport au Dollar américain et à la Livre sterling. Ainsi, le Dollar américain qui s’acquérait en échange de 4 Cedis, s’obtient désormais grâce à 5,51 Cedis depuis février 2019. C’est l’insurrection partout. La Banque Centrale du Ghana (BoG) malgré la dépréciation de la monnaie, réussit à ramener le déficit de 9,3 % à 3,9 %, soulignons toutefois que le déficit budgétaire est un problème important pour le Ghana. Certains experts, proposent une infiltration des devises sur le marché afin de discipliner le taux de change. L’on rappelle qu’il s’agit d’une baisse s’inscrivant sur le long terme, en ce sens où en 2009, 1 000 Cedis ghanéen valaient 840 Dollars américains. Situation très différente à cette époque puisque 1 000 Cedis ghanéens valent désormais au plus 224 Dollars américains.

Lire aussi  Optimiser la trésorerie de son entreprise

25 années de dépréciation consécutives plus tard dont la dernière en date équivaut à une dépréciation de 13 %, le Cedi ghanéen revient en force en ce début 2020. À cet effet, dans son rapport en début février 2020, le groupe financier américain Bloomberg révèle que le Cedi ghanéen est la monnaie la plus performante par rapport au Dollar américain. Soit une hausse de 3,9 %. Étude portant sur plus de 140 monnaies. Cette progression serait la résultante de la baisse de la demande de devises étrangères par les importateurs ghanéens. Baisse résultant de l’impact de la crise sanitaire lié au Covid-19, non seulement sur les voyages vers la Chine, principal fournisseur du pays, mais aussi sur le commerce. L’on pourrait également octroyer cette progression à l’émission de 3 milliards de dollars d’Euro-obligations, ayant pour but le renflouement des caisses de l’Etat.

Quant à l’idée d’étendre le contexte, les nouvelles orientations de la BoG sont, entre autres, des facteurs favorisant cette ascension du Cedi. Cette dernière a en effet pris la décision de mettre des changes à terme aux enchères en octobre 2019. Enchères qui rapporteraient 715 millions de Dollars américains. Permettant ainsi une réduction de la pénurie du dollar américain dans l’économie ghanéenne.

Au regard d’un tel parcours avec de telles performances, le Ghana, par sa monnaie force certainement l’admiration aux yeux des pays africains et du reste du monde.