L‘Artiste musicien international primé, Mr. Eazi lance un fonds qui investira dans les stars de l’Afrique de demain. Mr. Eazi, (de son vrai nom Oluwatosin Ajibade) a déclaré à CNN que l’Africa Music Fund (AMF) valait 20 millions de dollars. L’investisseur principal est 88 mph , une entreprise qui fournit des capitaux aux entreprises musicales africaines. Par le biais de l’AMF, l’artiste nigérian de 29 ans dit vouloir créer un nouveau modèle de financement de l’industrie musicale sur le continent. Mr. Eazi dit que l’une de ses principales motivations pour financer la musique est de fournir un soutien financier aux artistes pour étendre leur catalogue. De nombreux investisseurs et institutions financières ne comprennent pas le secteur de la musique et, par conséquent, ne sont pas en mesure de financer correctement les musiciens, dit-il.

Les artistes ne peuvent pas aller dans les banques pour obtenir de l’argent pour leur musique parce que les institutions financières ne comprennent pas comment garantir la propriété intellectuelle. Ils l’obtiennent pour les propriétés physiques mais pas pour la musique. n’est pas un produit financier pour les musiciens — a-t-il expliqué.

(c) SkilledIn Magazine

Investir dans les productions musicales africaines

Les artistes sélectionnés recevront un financement en fonction de leurs revenus et provisions, en utilisant des paramètres tels que les revenus de streaming, a déclaré Mr. Eazi à CNN.

Pour les artistes qui ont déjà des empreintes dans l’industrie, nous ferons juste notre recherche. Nous pouvons vérifier combien ils gagnent ou sont susceptibles de gagner de leurs revenus de streaming, par exemple — a-t-il rajouté.

Lire aussi  Mode: Le maquillage universel, sujet polémique chez les femmes noires

Les artistes recevront des fonds à l’avance en fonction de leurs revenus pour étendre leur répertoire musical. L’avance initiale investie dans la musique d’un artiste sera remboursée en plusieurs versements à mesure que les revenus de l’artiste augmentent. Mr. Eazi, qui compte plus de cinq millions d’auditeurs mensuels sur Spotify, affirme que l’AMF permettra également de créer un accès à un public plus large pour les créations musicales en les aidant à trouver et à réserver des émissions ainsi qu’à distribuer leur musique.